top of page

IAMGOLD annonce ses résultats de 2023

L'entreprise canadienne dirigée par Renaud Adams, nommé en mars 2023, vient d'annoncer ses résultats de production pour 2023. Conclusion : elle reste relativement dépendante de sa production au Burkina Faso. En effet, la mine d'Essakane contribue pour 80% de sa production totale d'or. La mine a produit 372,000 onces d'or sur une production totale de 465,000 onces. IAMGOLD annonce également que sa mine d'Essakane a généré un chiffre d'affaires de $809 millions sur un chiffre d'affaires totales de $987 million soit 82% des revenus totaux de l'entreprise. En 2022, Essakane avait produit 432,000 onces d'or, soit une baisse de 14%. L'entreprise explique cette baisse de 60 000 onces principalement en raison des teneurs inférieures conformément au débit prévu de l'usine.


L'entreprise canadienne opère également la mine de Westwood et développe son projet Côté Gold, tous deux au Canada. Ce dernier projet devrait produire entre 220,000 et 290,000 onces d'or par an selon IAMGOLD.


Incertitudes au Burkina Faso

L'entreprise canadienne dont les revenus dépendent en grande partie de ses opérations au Burkina Faso est confrontée à une situation sécuritaire et politique incertaine.


Mine d'Essakane, Burkina Faso, IAMGOLD

Ainsi la situation sécuritaire au Burkina Faso continue d'être un sujet de préoccupation pour la société selon son communiqué de presse. Des incidents et accidents mortels se produisent toujours dans le pays, dans la région immédiate de la mine d'Essakane. La situation sécuritaire au Burkina Faso et dans les pays voisins continue d'exercer des pressions sur les chaînes d'approvisionnement. IAMGOLD indique devoir supporter des coûts supplémentaires pour acheminer les employés, les entrepreneurs, les fournitures et les stocks vers la mine.


Du côté politique une succession de coups d’État survient depuis 2022. Le dirigeant actuel du Burkina Faso, Ibrahim Traoré, a pris le pouvoir en septembre 2022 par un coup d'État en renversant le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba qui avait lui même pris le pouvoir par un coup de force faisant tomber le président Roch Marc Christian Kaboré.

Le 27 octobre 2023, Ibrahim Traoré a signé un décret entraînant une augmentation des taux de redevance sur les ventes d'or effectuées à des prix supérieurs à 1 500 $ l'once. Le décret augmente la redevance du taux précédent de 5 % sur tout l'or vendu au-dessus de 1 500 $ l'once à de nouveaux taux appliqués à 6 % sur l'or vendu entre 1 500 $ et 1 700 $ l'once, 6,5 % sur l'or vendu entre 1 700 $ et 2 000 $ l'once, et 7 % pour l'or vendu au-delà de 2 000 $ l'once.


Posts similaires

Voir tout

Minière Africaine Copyright © 2022 Minière Africaine. All rights reserved.

bottom of page