top of page

Endeavour vise à verser un dividende minimum de 200 millions de dollars

Endeavour Mining a augmenté son objectif de dividende pour 2022 à 200 millions de dollars, après avoir déclaré un dividende de 100 millions de dollars au premier semestre, grâce à l'amélioration de sa situation financière et à la confiance dans ses perspectives commerciales.

Le nouvel objectif de dividende minimum pour l'année est de 50 millions de dollars de plus que l'engagement initial, a déclaré mercredi le président et PDG Sébastien de Montessus.

"Nous continuons également à compléter le rendement pour nos actionnaires par des rachats d'actions, avec 38 millions de dollars au cours des six derniers mois et 176 millions de dollars depuis le lancement du programme en avril 2021", a-t-il déclaré.


Le programme de retour sur capital d'Endeavour a rendu un impressionnant 476 millions de dollars aux actionnaires depuis le début de l'année dernière, y compris le dividende du premier semestre, ce qui représente environ 10% de sa capitalisation boursière actuelle.


Malgré des résultats financiers plus faibles, la société minière cotée à la Bourse de Londres et à la Bourse de Toronto a déclaré que ses performances opérationnelles et financières étaient solides au cours des six premiers mois de l'année, ce qui s'est traduit par un solide flux de trésorerie d'exploitation et une génération de flux de trésorerie de plus de 550 millions de dollars.


Au premier semestre, le bénéfice net du groupe a chuté de 37 % en glissement annuel pour atteindre 133 millions de dollars, tandis que le bénéfice net ajusté a diminué de 13 % pour atteindre 245 millions de dollars. Au deuxième trimestre, le bénéfice net ajusté a diminué de 111 millions de dollars, contre 134 millions de dollars un an plus tôt.


De Montessus a déclaré qu'Endeavour était sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs de production de 1,31 million à 1,4 million d'onces et de coûts de maintien (AISC) de 880 $/oz à 930 $/oz pour la dixième année consécutive, malgré l'environnement macroéconomique.


La production du premier semestre s'est élevée à 702 000 oz, soit une augmentation de 6 000 oz par rapport au premier semestre 2021, en raison de la consolidation sur toute la période de la production de Sabodala-Massawa, au Sénégal, ainsi que de l'amélioration des performances à Houndé, au Burkina Faso, qui ont compensé la baisse de production de Boungou et Wahgnion, également au Burkina Faso.

L'AISC des activités poursuivies a augmenté de 62 $/oz au cours des six premiers mois de l'année, avec une augmentation de l'AISC à Boungou, Ity et Wahgnion, compensée par une baisse de l'AISC à Mana et Sabodala-Massawa.


De Montessus a déclaré qu'Endeavour était enthousiaste quant à ses perspectives de croissance, sa priorité étant l'expansion de l'usine de Sabodala-Massawa, qui progresse conformément au calendrier et au budget.


La société continue également à affiner l'étude de faisabilité définitive pour le projet Lafigué, en Côte d'Ivoire, qui sera publiée à la fin du troisième trimestre.

Posts similaires

Voir tout

Nouveau ministre au Burkina Faso

Le leader militaire du Burkina Faso, Ibrahim Traoré, a nommé un nouveau ministre des mines et de l'énergie après que des préoccupations en matière de sécurité dans cette nation d'Afrique de l'Ouest on

Minière Africaine Copyright © 2022 Minière Africaine. All rights reserved.

bottom of page